Page 15B2 - Les épilations
Page 15 - La sauvegarde des gamètes
Page 02 - La MAECLux
Page 03 - Le groupe transgenre
Page 03A1 - Le mouvement Trans
Page 01 - RainGaum
Page 04 - Quelques définitions
Page 05 - Respecter les personnes transgenres
Page 08 - Les discriminations 1
Page 06 - Les principes de Jogjakarta
Page 09C1 - La transphobie
Page 07 - Les transitions
Page 15 - La sauvegarde des gamètes
Page 09 - La législation belge
Page 14 - Les chirurgies esthétiques
Page 15C1 - Les binders
Page 10 - Traitement hormonal féminisant
Page 12 - Les chirurgies de féminisation
Page 15A1 - Féminisation de la voix
Page 13A1 - La colovaginoplastie
Page 14A1 - La mammoplastie
Page 13A2 - La dilatation vaginale
Page 11 - Traitement hormonal virilisant
Page 13 - Les chirurgies de virilisation
Page 13B1 - La phalloplastie
Page 14B1 - La mastectomie
Page 14C1 - L'hystérectomie
Page 14D1 - La métaïdoplastie
Page 18 - Les adultes transgenres
Page 16 - Enfants transgenres
Page 17 - Les adolescents transgenres
Page 20 - Les personnes intersexes
Page 21 - Les personnes non binaires
Page 19 - Les personnes au genre fluide
Page 23 - La famille
Page 24 - Les couples
Page 22 - Les parents
Page 25 - Les amis et relations
Page 26 - Le milieu scolaire
Page 27 - Le milieu professionnel
Page 28 - Les témoignages
Page 29 - Nos activités
Page 30 - Média et presse
Page 34 - Nous contacter
Page 32 - Journée de la visibilité trans
Page 33 - Journée du souvenir transgenre
Association transgenre wallonne province de Luxembourg

“ Pour une femme transgenre,


une peau nette est un signe de féminité. ”

Les épilations

L’épilation consiste à enlever définitivement, les poils de la peau des femmes transgenres. Elle peut concerner toutes les parties du corps, des plus visibles jusqu'aux plus intimes.

La pilosité est un des principaux acteurs de la puberté. C'est pour cette raison, qu'il est primordial de permettre aux très jeunes adolescentes transgenres d'avoir accès à une hormonothérapie féminisante qui empêchera le développement des poils sur toutes les parties du corps. Ces poils, plus ils sont présents sur le corps, plus ils sont une source d'un mal-être grandissant au fur et à mesure de leur abondante présence.

Considérant que les hormones réagissent de manière différente sur chaque type de poil, l'idéal est de débuter la première épilation lorsque la puberté se termine. Il faut savoir que les hormones féminisantes n'empêchent pas l'apparition des poils mais ceux-ci sont moins difficiles à faire disparaître. Cependant, il en est tout autrement concernant les poils de la barbe et la moustache. Les hormones féminisantes les empêchent d'apparaître en grand nombre.

L'épilation au rasoir :


Son principe est de couper le poil à ras, sans arracher le bulbe. En fonction de votre nature de peau et de poils, le rasage vous permet d'avoir la peau douce pendant deux ou trois jours seulement. Ensuite, c'est la repousse ! C'est contre-intuitif et pourtant : il ne faut pas raser à rebrousse-poil.

Les principes suivants doivent retenir votre attention :

1. Le rasoir ne s'utilise pas partout : les poils repoussent plus drus lorsqu'ils sont rasés. Donc à éviter sur le visage et les bras.

2. Le rasoir ne réduit pas la pilosité parce que son principe est de couper le poil à ras sans toucher au bulbe.

3. Les poils repoussent en deux voire trois jours en fonction de la nature de votre peau et de celle des poils.

4. Les zones sensibles doivent être rasées dans le sens du poil. Ces zones se vengeront avec l'apparition de petits boutons.

5. Il est impératif de préparer la zone à raser avec une mousse prévue à cet effet. Le shampoing n'est pas approprié.

6. Il faut manier le rasoir avec précaution car c'est un appareil muni de lames coupantes qui peuvent blesser.

7. Il est nécessaire de procéder à un gommage de la peau le jour précédant le rasage. Celui-ci provoque l'apparition de petits
    boutons et des poils incarnés lors de la repousse. Il est donc important d'éliminer les peaux mortes.

8. Mieux vaut se raser le soir. Comme le rasage ôte les cellules mortes de la couche supérieure de l'épiderme, la peau dispose de
    moins de défenses naturelles, elle est sensible et fragilisée. Elle dispose ainsi de la nuit pour se régénérer.

9. Il faut investir dans un rasoir de qualité et le considérer comme un bien très personnel et intime. Ne le prêtez donc pas à votre
    ami(e) et aussi n'empreuntez pas le sien. Changez-le également régulièrement après 5 voire maximum 6 rasages.

L'épilation à la cire :


La cire chaude est une résine fondue qui emprisonne les poils, qu’ils soient courts, fins, longs ou drus, et les arrache avec leur racine. La cire chaude est principalement utilisée pour épiler les zones comme les jambes, les bras, les aisselles et le maillot.

Mais, si vous n’êtes pas douillette et que vous avez le geste précis, vous pouvez aussi tenter l’épilation des zones plus sensibles du visage et notamment les sourcils.

La cire utilisée se présente sous la forme de petites billes de résine à faire fondre.

Dans le commerce, on peut la trouver sous forme de roll-on ou de pot à faire chauffer au micro-ondes ou encore de galets à faire fondre dans un appareil chauffe-cire spécial pour une épilation à domicile.

Vous pouvez également vous rendre dans un institut de beauté qui pratique ce genre d'épilation.

Appliquée sur la peau à l'aide d'une spatule en bois ou d’un roll-on qui déverse une dose de cire en continu, la cire à épiler, une fois sèche, s'arrache d'un coup sec. C’est chaude qu’elle est la plus efficace.

Avantages de cette méthode :

1. La chaleur ouvre les pores de la peau et les poils s’arrachent alors plus facilement.

2. L’autre avantage majeur est qu’une épilation à la cire chaude permet d’être tranquille pendant 3 à 4 semaines.

L'épilation électrique :


L'épilation électrique par électrolyse est la plus ancienne des méthodes d'épilation définitive. Elle reste la méthode la plus efficace pour venir à bout de cette pilosité récalcitrante.

Elle doit être réalisée par un médecin dermatologue ou par un médecin esthétique.

Elle consiste à envoyer une petite décharge électrique à l'aide d'une petite aiguille dans le bulbe du poil pour empêcher sa repousse. L'impulsion électrique provoque une réaction chimique naturelle qu'on appelle l'électrolyse.

Les zones à épiler étant traitées poil par poil, cette technique d'épilation définitive est plus longue que les autres et nécessite plusieurs séances, ce qui, selon les pilosités, peut s'avérer coûteux.

Le follicule pileux dégage de la soude caustique, ce qui entraîne la destruction définitive du poil.

La question essentielle est de savoir quelle technique utiliser. Ces méthodes sont au nombre de cinq principales.

1. L'épilation au rasoir

2. L'épilation à la cire

3. L'épilation électrique

4. L'épilation à la lumière pulsée

5. L'épilation laser.

Les deux premières ne sont que des épilations temporaires car les poils repoussent assez rapidement.

Les trois autres sont qualifiées d'épilations définitives bien que les poils peuvent repousser mais plus sporadiquement et moins vite.

Transition MtF

Personne Trans*

Notre visibilité

Présentation

Informations

Menu Général

Milieu de vie

Transition FtM

Généralités

MAEC Lux

Groupe Trans*

Mouvement Trans*

Rain'Gaum

Des Définitions

Respecter les Trans*

Discriminations

Principes Jogjakarta

La transphobie

Les transitions

Les gamètes

Législation belge

Chirurgie esthétique

Les binders

Hormones MtF

Chirurgies MtF

Féminisation voix

Colovaginoplastie

Mammoplastie

Dilatation vaginale

Hormones FtM

Chirurgie FtM

Phalloplastie

Mastectomie

Hystérectomie

Métaïdoplastie

Les adultes

Les enfants

Les adolescents

Intersexuation

Non binarité

Genre fluide

La famille

Être en couple

Les parents

Amis & relations

Milieu scolaire

Milieu professionnel

Des témoignages

Nos activités

Dans les médias

Nous contacter

Visibilité Trans

Souvenir Trans

Accueil