Page 15A1 - Féminisation de la voix
Page 02 - La MAECLux
Page 03 - Le groupe transgenre
Page 03A1 - Le mouvement Trans
Page 01 - RainGaum
Page 04 - Quelques définitions
Page 05 - Respecter les personnes transgenres
Page 08 - Les discriminations 1
Page 06 - Les principes de Jogjakarta
Page 09C1 - La transphobie
Page 07 - Les transitions
Page 15 - La sauvegarde des gamètes
Page 09 - La législation belge
Page 14 - Les chirurgies esthétiques
Page 15B1 - Les épilations
Page 15C1 - Les binders
Page 10 - Traitement hormonal féminisant
Page 12 - Les chirurgies de féminisation
Page 13A1 - La colovaginoplastie
Page 14A1 - La mammoplastie
Page 13A2 - La dilatation vaginale
Page 11 - Traitement hormonal virilisant
Page 13 - Les chirurgies de virilisation
Page 13B1 - La phalloplastie
Page 14B1 - La mastectomie
Page 14C1 - L'hystérectomie
Page 14D1 - La métaïdoplastie
Page 18 - Les adultes transgenres
Page 16 - Enfants transgenres
Page 17 - Les adolescents transgenres
Page 20 - Les personnes intersexes
Page 21 - Les personnes non binaires
Page 19 - Les personnes au genre fluide
Page 23 - La famille
Page 24 - Les couples
Page 22 - Les parents
Page 25 - Les amis et relations
Page 26 - Le milieu scolaire
Page 27 - Le milieu professionnel
Page 28 - Les témoignages
Page 29 - Nos activités
Page 30 - Média et presse
Page 34 - Nous contacter
Page 32 - Journée de la visibilité trans
Page 33 - Journée du souvenir transgenre
Association transgenre wallonne province de Luxembourg

“ La voix est l'organe qui trahit le plus


 la femme transgenre. ”

La féminisation de la voix

Les changements au niveau de la voix d'un homme, à l'opposé de celle d'une femme, se produisent lors de la puberté. En effet, ce sont les hormones qui causent l'épaississement des cordes vocales durant la puberté chez la gent masculine, ce qui donne à la voix une fréquence plus basse.

Pour parvenir à féminiser sa voix, une femme transgenre aura besoin de l'aide des orthophonistes. L’expertise de ces professionnels concerne notamment tout ce qui touche à la voix et aux structures qui permettent de produire cette dernière.

Plusieurs structures physiologiques sont sollicitées pour produire le son de la voix.

La voix fonctionne comme un instrument de musique à vent, en faisant vibrer l'air respirée. Lors de l'inspiration de l'air, celle-ci entre dans les poumons. Lors de l'expiration, l'air est propulsé vers l'extérieur. En remontant le long de la trachée, elle fait vibrer les cordes vocales ; ce qui produit le son qui est modifié au niveau de la gorge et de la bouche. C'est donc la taille de ces deux parties du corps qui va influencer le timbre de la voix.

Pour transformer le son de la voix en mots, c'est l'articulation qui implique la participation des lèvres, des mâchoires et de la langue. Les caractéristiques de la voix font appel aux règles de la prosodie que son le rythme, l'accentuation et la longueur des syllabes qui varient selon le style de paroles du locuteur.

L'hormonothérapie féminisante n'a que très peu d'influence sur la voix des femmes transgenres. Cela signifie que leur voix conserve une tonalité plutôt grave qui est normalement associée au genre masculin.

L’objectif de la féminisation de la voix en orthophonie est d’utiliser différentes techniques dans le but d’adapter la voix aux tonalités féminines. Ainsi la femme transgenre peut s’exprimer d’une façon qui se rapproche davantage de son identité et de l’image qu’elle souhaite projeter.

Lors des exercices de féminisation, plusieurs aspect de la communication sont travaillés :

1. La production de la voix : l’intonation, la tonalité et la résonance

2. L’articulation, un paramètre de la parole, afin qu’elle soit plus claire chez la femme transgenre.

3. Le choix des mots et du vocabulaire qui ont un impact insoupçonné sur la reconnaissance du genre

4. Le langage non verbal, qui varie également selon le genre.

Le but de ces exercices est de permettre à la personne transgenre de se servir différemment de son appareil vocal et, surtout, qu’elle puisse le faire de façon sécuritaire. Si les changements au niveau de la voix sont faits trop brusquement et sans encadrement professionnel, il existe un risque de surmenage vocal pouvant provoquer des lésions aux cordes vocales. L’orthophoniste accompagne la femme transgenre tout au long du processus, qui s’échelonne généralement sur plusieurs mois, toujours en cherchant à éviter la fatigue vocale.

Donc, lors de la féminisation de la voix, on ne change rien à l'appareil vocal mais on apprend à l'utiliser d'une autre manière

Le changement de voix se réfère aux techniques non chirurgicales employées pour modifier la voix humaine. Il y a plusieurs fréquences ou harmoniques qui se produisent au niveau des lèvres. La fréquence fondamentale (F0) ou le nombre de fois par seconde que les cordes vocales vibrent (en hertz), la fréquence habituelle pour une conversation est d'environ 200 Hz pour les femmes cisgenres adultes et 125 Hz pour les hommes cisgenres adultes.

Une évaluation de l’utilisation de la voix et de ses possibilités en termes de ton, est réalisée à l’aide d’un appareil de mesure acoustique. Les résultats acoustiques peuvent néanmoins différer de la perception (l’écoute de la voix) de la hauteur tonale et de la variation de ton. Ce qu’on entend est plus important que les résultats acoustiques. Le médecin analyse également l’utilisation de la voix au quotidien et évalue, outre la hauteur tonale, la puissance sonore et la qualité de la voix ainsi que l’adéquation de la respiration et de la résonance.

Le traitement orthophonique consiste à apprendre très progressivement à parler plus aigu. Après avoir appris à entendre les différences de tonalité, on passe des sons aux mots, en s’entraînant à lire des séries automatiques (les nombres, les jours de la semaine, le nom des mois de l'année, etc.), puis on participe à des conversations pour prendre la parole spontanément lors de situations réelles de discussions. Le traitement peut également aborder d’autres aspects comme la variation de tonalité, l’articulation et la résonance. Les séances de féminisation sont essentiellement consacrées à l’échange de conseils aux analyses des comptes-rendus. Les exercices doivent être effectués à domicile.

Le but des exercices n’est pas d’apprendre à parler le plus aigu possible. La voix semblerait alors très peu naturelle et serait, en outre, difficile à maintenir. Cela représenterait de plus un risque de dégradation des cordes vocales en raison de la tension (dysphonie). Durant tous ces exercices, on essaiera de rendre sa voix suffisamment aiguë pour qu’elle ne jure pas avec son aspect extérieur féminin. 40 Hz représente une augmentation réaliste. Des études ont montré que les femmes trans sont considérées par des auditeurs comme des locutrices lorsqu’elles peuvent maintenir une tonalité moyenne supérieure à 155 à 160 Hz.

La chirurgie de féminisation de la voix est une autre possibilité qui est cependant à déconseiller car l'expérience montre que la plupart des femmes transgenres opérées obtiennent une voix "de robot".

La chirurgie la plus pratiquée est la glottoplastie selon Wendler qui est déconseillée par un grand nombre d'orthophonistes. Certains, comme notamment Mariela Astudillo, prétendent que cette chirurgie devrait être totalement interdite car ses effets sont négatifs et néfastes sur les cordes vocales, sur le geste vocal et sur le larynx. En effet, lors de cette opération, la tension des cordes vocales est augmentée, leur consistance et leur masse sont réduites. Ces effets sont obtenus par la création d'une palmure antérieure. Au besoin, une réduction de la pomme d'Adam est pratiquée.

Transition MtF

Personne Trans*

Notre visibilité

Présentation

Informations

Menu Général

Milieu de vie

Transition FtM

Généralités

MAEC Lux

Groupe Trans*

Mouvement Trans*

Rain'Gaum

Des Définitions

Respecter les Trans*

Discriminations

Principes Jogjakarta

La transphobie

Les transitions

Les gamètes

Législation belge

Chirurgie esthétique

Épilation

Les binders

Hormones MtF

Chirurgies MtF

Colovaginoplastie

Mammoplastie

Dilatation vaginale

Hormones FtM

Chirurgie FtM

Phalloplastie

Mastectomie

Hystérectomie

Métaïdoplastie

Les adultes

Les enfants

Les adolescents

Intersexuation

Non binarité

Genre fluide

La famille

Être en couple

Les parents

Amis & relations

Milieu scolaire

Milieu professionnel

Des témoignages

Nos activités

Dans les médias

Nous contacter

Visibilité Trans

Souvenir Trans

Accueil