Page 14A1 - La mammoplastie
Page 02 - La MAECLux
Page 03 - Le groupe transgenre
Page 03A1 - Le mouvement Trans
Page 01 - RainGaum
Page 04 - Quelques définitions
Page 05 - Respecter les personnes transgenres
Page 08 - Les discriminations 1
Page 06 - Les principes de Jogjakarta
Page 09C1 - La transphobie
Page 07 - Les transitions
Page 15 - La sauvegarde des gamètes
Page 09 - La législation belge
Page 14 - Les chirurgies esthétiques
Page 15B1 - Les épilations
Page 15C1 - Les binders
Page 10 - Traitement hormonal féminisant
Page 12 - Les chirurgies de féminisation
Page 15A1 - Féminisation de la voix
Page 13A1 - La colovaginoplastie
Page 13A2 - La dilatation vaginale
Page 11 - Traitement hormonal virilisant
Page 13 - Les chirurgies de virilisation
Page 13B1 - La phalloplastie
Page 14B1 - La mastectomie
Page 14C1 - L'hystérectomie
Page 14D1 - La métaïdoplastie
Page 18 - Les adultes transgenres
Page 16 - Enfants transgenres
Page 17 - Les adolescents transgenres
Page 20 - Les personnes intersexes
Page 21 - Les personnes non binaires
Page 19 - Les personnes au genre fluide
Page 23 - La famille
Page 24 - Les couples
Page 22 - Les parents
Page 25 - Les amis et relations
Page 26 - Le milieu scolaire
Page 27 - Le milieu professionnel
Page 28 - Les témoignages
Page 29 - Nos activités
Page 30 - Média et presse
Page 34 - Nous contacter
Page 32 - Journée de la visibilité trans
Page 33 - Journée du souvenir transgenre
Association transgenre wallonne province de Luxembourg

“ L'apparence physique n'est pas l'essentiel


de la personnalité mais elle est importante ”

La mammoplastie

La mammoplastie ou plastie mammaire désigne une opération chirurgicale visant à augmenter, à diminuer, à symétriser, ou à créer un sein. Cette opération chirurgicale peut aussi être indiquée après une grossesse, une perte de poids conséquente, une gêne due à une hypertrophie (réduction du poids du volume mammaire) ou en chirurgie reconstructrice après une mastectomie.

L'indication de la mammoplastie est déterminée par choix esthétique ou par choix fonctionnel (par exemple lorsque la personne souffre de douleurs dorsales en cas d'hypertrophie mammaire).

Pour la femme transgenre, il s'agira le plus souvent soit d'une augmentation mammaire parce que les hormones n'ont pas suffisamment agi sur la poitrine, soit carrément de la réalisation des seins en cas d'absence complète d'effet des hormones sur la poitrine.

Plus tard, dans sa vie de femme, elle sera aussi peut-être amenée à se faire remodeler les seins à la suite d'une ptose (sein tombant) ou d'une asymétrie ou encore simplement pour faire changer les implants ou les faire retirer en cas de douleurs.

Les différentes situations pouvant entraîner une mammoplastie


Un sein en bonne position est un sein dont le mamelon est plus haut que le pli du sein (environ 5 cm) et qui a la même forme avec ou sans soutien-gorge. Pour un résultat naturel dans une augmentation mammaire, le mamelon doit être localisé en fonction du centre de la prothèse autant dans le plan horizontal que dans le plan vertical.

Lorsque le mamelon est légèrement plus bas, la prothèse peut être mise un peu plus bas sur le thorax pour que le mamelon demeure centré dans le plan vertical.

Lorsque le mamelon est beaucoup plus bas, pour que le mamelon demeure centré sur la prothèse dans le plan vertical, la prothèse doit être localisée beaucoup plus bas sur le thorax ou le mamelon doit être relocalisé plus haut sur le sein (redrapage péri-aréolaire). Comme un sein bas sur le thorax n'est habituellement pas désiré, un redrapage péri-aréolaire qui ne comporte qu'une cicatrice autour de l'aréole est souvent plus avantageux. La prothèse est alors mise en place par cette incision. Cette technique est valable pour remonter le mamelon d'un maximum de 3-4 cm et n'enlève pas la peau excédentaire, qui est corrigée par le volume de la prothèse.

Lorsque des surplus cutanés sont présents, un redrapage complet doit être fait pour relocaliser l'aréole plus haute et enlever la peau excédentaire, ce qui implique plus de cicatrices.

Avant la chirurgie, il peut aussi exister des différences entre les deux seins concernant soit le volume soit la forme.

Dans le cas d'une différence de volume : Les différences de volume peuvent être atténuées en utilisant des prothèses de même volume gonflées différemment ou en utilisant des prothèses de volume différent. Si un redrapage mammaire est nécessaire, les différences de volume peuvent aussi être corrigées en diminuant le sein le plus gros. S'il y a présence d'asymétrie de volume, la correction est plus facile avec les prothèses à l'eau salée.

Dans le cas d'une différence de forme : Les différences de forme peuvent être nombreuses : hauteur différente des mamelons, grandeur différente des aréoles, forme de thorax différente, laxité cutanée différente. L'augmentation mammaire seule ne peut corriger les différences de forme.

Les résultats et les complications

Les résultats :

L'augmentation mammaire ne fait que projeter le sein plus en avant en lui donnant plus de volume.

Les résultats finaux dépendent de la forme du sein initial et du processus de guérison, variable d'une personne à l'autre.

Les chirurgies plastiques visent à apporter une amélioration et non la perfection.

Aussi, pour la même chirurgie, les résultats pourront être différents d'une personne à l'autre.


Les complications :


Très vite après l'opération : Comme dans toute chirurgie,

Dans les heures qui suivent la fin de l'intervention, un vaisseau peut se remettre à saigner, causant une accumulation de sang dans l'espace où a été placé l'implant. Dans ces cas, une ré-intervention pour enlever le sang est nécessaire afin d'assurer une bonne guérison.

Dès que la peau est incisée, il y a un risque d'infection. Bien que cela soit rare, si une infection survient et qu'elle est    reliée à la cavité de l'implant, il est nécessaire d'enlever l'implant pour un à deux mois et de le replacer par la suite.


Plus tard, dans la vie :

Une capsule rétractile est considérée comme une réaction à l'implant. Elle est plus fréquente à la suite d'un hématome, d'une infection ou encore d'un contact avec le gel de silicone. Elle est aussi plus fréquente avec une implantation sous-mammaire. Si la cavité devenait trop petite pour l'implant, une ré-intervention pour agrandir la cavité pourrait être nécessaire.

Avec le poids de l'implant et avec les années, il peut arriver que l'espace intérieur autour de l'implant s'agrandisse et que l'implant se déplace vers le bas ou vers le côté. Dans un tel cas, une ré-intervention pour réduire la grandeur de la cavité pourrait être nécessaire.

Changement de prothèses : Il n’y a pas de réponse unique sur la durée de vie des prothèses mammaires et, surtout, sur le meilleur moment pour procéder au remplacement des prothèses mammaires.

Cicatrices inesthétiques : révision de cicatrices.

Transition MtF

Personne Trans*

Notre visibilité

Présentation

Informations

Menu Général

Milieu de vie

Transition FtM

Généralités

MAEC Lux

Groupe Trans*

Mouvement Trans*

Rain'Gaum

Des Définitions

Respecter les Trans*

Discriminations

Principes Jogjakarta

La transphobie

Les transitions

Les gamètes

Législation belge

Chirurgie esthétique

Épilation

Les binders

Hormones MtF

Chirurgies MtF

Féminisation voix

Colovaginoplastie

Dilatation vaginale

Hormones FtM

Chirurgie FtM

Phalloplastie

Mastectomie

Hystérectomie

Métaïdoplastie

Les adultes

Les enfants

Les adolescents

Intersexuation

Non binarité

Genre fluide

La famille

Être en couple

Les parents

Amis & relations

Milieu scolaire

Milieu professionnel

Des témoignages

Nos activités

Dans les médias

Nous contacter

Visibilité Trans

Souvenir Trans

Accueil