Page 13 - Les chirurgies de virilisation
Page 02 - La MAECLux
Page 03 - Le groupe transgenre
Page 03A1 - Le mouvement Trans
Page 01 - RainGaum
Page 04 - Quelques définitions
Page 05 - Respecter les personnes transgenres
Page 08 - Les discriminations 1
Page 06 - Les principes de Jogjakarta
Page 09C1 - La transphobie
Page 07 - Les transitions
Page 15 - La sauvegarde des gamètes
Page 09 - La législation belge
Page 14 - Les chirurgies esthétiques
Page 15B1 - Les épilations
Page 15C1 - Les binders
Page 10 - Traitement hormonal féminisant
Page 12 - Les chirurgies de féminisation
Page 15A1 - Féminisation de la voix
Page 13A1 - La colovaginoplastie
Page 14A1 - La mammoplastie
Page 13A2 - La dilatation vaginale
Page 11 - Traitement hormonal virilisant
Page 13B1 - La phalloplastie
Page 14B1 - La mastectomie
Page 14C1 - L'hystérectomie
Page 14D1 - La métaïdoplastie
Page 18 - Les adultes transgenres
Page 16 - Enfants transgenres
Page 17 - Les adolescents transgenres
Page 20 - Les personnes intersexes
Page 21 - Les personnes non binaires
Page 19 - Les personnes au genre fluide
Page 23 - La famille
Page 24 - Les couples
Page 22 - Les parents
Page 25 - Les amis et relations
Page 26 - Le milieu scolaire
Page 27 - Le milieu professionnel
Page 28 - Les témoignages
Page 29 - Nos activités
Page 30 - Média et presse
Page 34 - Nous contacter
Page 32 - Journée de la visibilité trans
Page 33 - Journée du souvenir transgenre
Association transgenre wallonne province de Luxembourg

Les chirurgies de virilisation du corps

“ Quand on ne réussit pas à être soi-même,


il est complètement inutile d’exister... ”

La chirurgie de réattribution sexuelle ou de réassignation sexuelle (CRS) est un ensemble d'opérations chirurgicales permettant de modifier les caractéristiques sexuelles initiales afin d'obtenir l’apparence du sexe opposé. D’autres expressions sont parfois utilisées telles que « chirurgie d'affirmation sexuelle », ou « changement de sexe » qui est généralement jugée incorrecte.

L'acte chirurgical qui n'est pas motivé par la modification ou le retrait d'un organe malade, ou le remplacement par un organe sain, concerne principalement la transidentité. Les justifications de cet acte peuvent être différentes selon les patients, d’autant plus que les résultats opératoires n'offrent pas les mêmes résultats ; la phalloplastie n’est pas l'équivalent esthétique et fonctionnel de la vaginoplastie. Chez l'adulte, elle ne se fait que sur demande du patient.

Le chirurgien peut exiger qu’un examen psychologique soigneux soit réalisé afin de s'assurer de la solidité de la demande. Pour les personnes transgenres, l'expérience de vie réelle est obligatoire et un traitement hormonal doit être en cours pour valider la demande. Dans la pratique médicale actuelle, un diagnostic est nécessaire pour bénéficier du processus de réattribution sexuelle.

La “chirurgie de réattribution sexuelle” de femme vers homme (Female-to-Male) est l'ensemble des procédures chirurgicales qui modifient certaines caractéristiques anatomiques féminines afin de fournir des caractéristiques physiques appropriées à l'identité masculine et au fonctionnement d'un homme trans.

Beaucoup d'hommes trans n'optent pas pour la chirurgie de réattribution génitale ; les options chirurgicales les plus fréquentes comprennent :

la mastectomie bilatérale (ablation des seins)

l'hystérectomie (ablation des organes internes)

La chirurgie de réattribution sexuelle est précédée par une prise d'hormones à base de testostérone.

Parfois, vous aurez beau réussir à faire pousser de la barbe, modifier votre voix, vous vêtir de manière masculine et cacher vos formes, l’opération sera nécessaire… Car oui pour beaucoup, être un homme c’est avoir un pénis et des testicules.

Comme vous pouvez l’imaginer, cette opération est plus technique pour un FTM que pour une MTF. Là où la seconde aura juste besoin qu’on lui retire le pénis en construisant des lèvres, le premier aura besoin quant à lui qu’on lui crée un pénis et des testicules de toutes pièces. Un travail extrêmement précis et technique qui ne sera réalisable que par des chirurgiens renommés.

Tous les hommes transgenres ne choisissent pas de subir une intervention. Chacun décide s'il est satisfait ou pas de l'aspect de son corps sans la chirurgie. Les corps des trans masculins sont de toutes sortes, tout comme ceux des cisgenres. Il existe en fait trois types de chirurgies que vous pouvez choisir de subir pour avoir une apparence plus masculine.

Les principales chirurgies dans le cadre d'une réassignation vers le genre masculin :

La phalloplastie (avec ou sans construction de l'urètre).

La métaïdoplastie (chirurgie novatrice alternative à la phalloplastie).

La scrotoplastie (construction de la bourse pour les testicules).

Les insertions d'implants (pénien et testiculaire).

L'hystérectomie (partielle ou totale).

l'ovariectomie (ablation des ovaires).

La mastectomie (ablation des seins).

Toutes ces opérations sont expliquées et détaillées dans le fascicule intitulé "Sur le chemin de la transition" qui est actuellement en cours de rédaction et qui sera, à terme, disponible auprès des services de la Maison Arc-en-ciel.

Transition MtF

Personne Trans*

Notre visibilité

Présentation

Informations

Menu Général

Milieu de vie

Transition FtM

Généralités

MAEC Lux

Groupe Trans*

Mouvement Trans*

Rain'Gaum

Des Définitions

Respecter les Trans*

Discriminations

Principes Jogjakarta

La transphobie

Les transitions

Les gamètes

Législation belge

Chirurgie esthétique

Épilation

Les binders

Hormones MtF

Chirurgies MtF

Féminisation voix

Colovaginoplastie

Mammoplastie

Dilatation vaginale

Hormones FtM

Phalloplastie

Mastectomie

Hystérectomie

Métaïdoplastie

Les adultes

Les enfants

Les adolescents

Intersexuation

Non binarité

Genre fluide

La famille

Être en couple

Les parents

Amis & relations

Milieu scolaire

Milieu professionnel

Des témoignages

Nos activités

Dans les médias

Nous contacter

Visibilité Trans

Souvenir Trans

Accueil