Page 10 - Traitement hormonal féminisant
Page 10A - Les hormones féminisantes

Le traitement hormonal féminisant

Les modifications et changements provoqués par les hormones féminines et les anti-androgènes

Notions capitales


Les personnes dysphoriques dont la souffrance est persistante depuis de nombreuses années et qui a entraîné des problèmes de santé mentale, voient leur situation s’améliorer rapidement et significativement dès la mise sous traitement hormonal. Cette hormonothérapie prescrite sans délais inutiles réduira la morbidité et augmentera la qualité de vie de la personne dysphorique.

L’évaluation soigneuse par des spécialistes de la santé mentale de la dysphorie et de la détermination à engager une transition ne doit pas entraîner de retard dans la prescription des traitements de confirmation de genre.

Ceci n’exclue pas que certaines personnes pourront bénéficier d’une assistance psychologique au cours du processus de la transition.

Approche médicale globale préalable à l’hormonothérapie


L’excès de poids et naturellement l’obésité doivent être corrigés avant d’envisager la mise sous hormonothérapie. La personne transgenre devra donc surveiller son alimentation de manière à ce qu’elle soit équilibrée et saine. Le recours à un(e) diétiticien(ne) sera sérieusement envisagé en cas de difficulté à obtenir de bons résultats pendant un régime adapté.

Le déséquilibre glycémique est un autre aspect de la santé qui devra être surveillé et traité afin de ne pas perturber le traitement hormonal mis en place. Dans ce cadre, le sucre et l’alcool devront être proscrits. Une alimentation saine et équilibrée sera la base d’une glycémie bien contrôlée.

Le cholestérol sera également surveillé et l’excès sera traité. Cet aspect de la santé dépend également d’une alimentation saine et équilibrée, d’une vie au cours de laquelle une activité physique régulière sera pratiquée

Un contrôle cardiovasculaire complet sera réalisé afin de s’assurer qu’aucune contre-indication au traitement hormonal ne sera détectée.

Enfin, il faudra déceler et prendre en charge les troubles affectifs et/ou dépressifs, de l’anxiété, des éventuelles assuétudes, d’automutilation.

C’est seulement après tous ces examens et contrôle que la mise sous traitement hormonal pourra être envisagée si les résultats obtenus sont satisfaisants.

Les changements pouvant être provoqués par les œstrogènes

(Variable suivant les personnes)

Modifications souhaitées

Effets des hormones

Traitements alternatifs

Forme du crâne et traits du visage

Néant

Chirurgie de féminisation du visage (FFS)

Peau plus douce, plus claire, sans tache

Améliorations importantes possibles

Traitements de la peau

Dents plus petites

Néant

Chirurgie dentaire

Nez plus petits

Néant

Rhinoplastie

Mains et pieds plus fins

Néant

Néant

Taille réduite

Néant

Néant

Hanches plus larges (bassin)

Néant

Chirurgie (pose d’implants)

Croissance des poils de la barbe

Peu ou pas d’effet

Épilations (diverses méthodes)

Chevelure plus féminine

La perte des cheveux cesse
Légère inversion de la calvitie

Port d’une perruque, implants de cheveux
Médicaments tels que Finastéride

Jambes, bras et torse sans poil

Améliorations importantes après plusieurs années de traitement

Épilations (diverses méthodes)

Voix plus féminine, plus aigue

Néant

Orthophonie
Chirurgie (cordes vocales) : cricothyroplastie

Réduction de la pomme d’Adam

Néant

Chirurgie : chondrolaryngoplastie

Cou plus mince

Néant

Régime alimentaire

Développement de la poitrine

Variable suivant chaque personne

Chirurgie : mammoplastie

Répartition des graisses sous-cutanées

Très variable après plusieurs années de traitement

Chirurgie : implants

Taille

Peut augmenter si pas d’attention

Régime, exercices physiques, liposuccion

Développent musculaire

Légère réduction

Néant

Poids

En augmentation si pas d’attention

Régime, exercices physiques, liposuccion

Taille du pénis et testicules

Réduction modérée à significative en fonction du traitement

Chirurgie de réassignation : vaginoplastie, clitoridoplastie, orchidectomie

Il est impossible de choisir les modifications souhaitées sur un corps

Les modifications provoquées par les anti-androgènes
(Variable selon les personnes)

Temps moyen

Effets provoqués

De 1 à 3 mois après le début du traitement

è Baisse du désir sexuel
è Diminution de l’érection matinale ou spontanée
è Difficulté d’obtenir une érection pendant uneexcitation sexuelle
è Diminution du sperme et du liquide séminal

Changements graduels (généralement jusqu’à au moins 2 ans après le début du traitement)

è Diminution de la croissance des poils corporels
è Diminution voire arrêt de la calvitie “masculine”
è Léger grossissement de la poitrine

Il est impossible de choisir les changements provoqués par les anti-androgènes sur le corps