Page 04C - Définitions 3
Page 04 - Quelques définitions
Page 04 - Quelques définitions
Page 04 - Quelques définitions

Retour au dictionnaire

Retour au dictionnaire

Définition du mot “Genre”


Le dictionnaire Larousse dit que le genre est l’ensemble des traits communs à des êtres ou à des choses caractérisant et constituant un type, un groupe, un ensemble, sorte ou espèce.


Mais on parle aussi de genre :

Lorsqu’on veut expliquer “la manière d’être de quelqu’un” : « mais quel genre il se donne avec son chapeau ! »


Dans les arts, pour catégoriser les œuvres littéraires et artistiques définies par un ensemble de règles et de caractères communs.


En biologie, c’est l’ensemble des êtres vivants, situé, dans la classification, entre la famille et l’espèce, et groupant des espèces très voisines désignées par le même nom latin : nom générique suivi d’un nom spécifique, propre à l’espèce. Exemple : le genre “canis” renferme l’espèce “canis lupus” (le loup), “canis vulpes” (le renard) et “canis familiaris” (le chien), “canis latrans” (le coyote), “canis aureus” (le chacal) et “canis lupus dingo” (le chien sauvage).


En linguistique : catégorie grammaticale fondée sur la répartition des noms en deux ou trois classes (masculin, féminin et neutre) selon un certain nombre de propriétés formelles (genre grammatical) auxquelles on associe le plus souvent des critères sémantiques relevant de la représentation des objets du monde (genre naturel).


En sociologie : en calque du mot anglais “gender”. Il s’agit alors de la dimension identitaire, historique, culturelle et symbolique de l’appartenance biologique au sexe masculin ou féminin. On parle ici de la manière d’être des individus, de leur nature et c’est dans ce sens qu’il faut comprendre le terme “transgenre” qui veut dire “changer de genre”.Ainsi, le genre est une construction sociale qui attribue notamment, par l'usage (habitudes, coutumes, traditions), des rôles, des tâches, des caractéristiques et des attributs différenciés à chaque sexe, sans que cela n'ait de fondement biologique explicatif, et tout en variant selon les époques et les cultures.

Définition de l'expression “Expression de genre”


L'expression de genre est la manière dont une personne exprime ouvertement son genre. Cela peut inclure ses comportements et son apparence, comme ses choix vestimentaires, sa coiffure, le port de maquillage, son langage corporel et sa voix. De plus, l'expression de genre inclut couramment le choix d'un nom et d'un pronom pour se définir.

Il existe une très grande diversité d'expériences individuelles de l'identité de genre et de l'expression de genre. Les termes "identité de genre" et "expression de genre" comprennent un large éventail des diversités de genre.

    * L'habillement et la manière de se présenter.

    * Cheveux et poils (visage, tête ou corps)

    * Brassières rembourrées et bandage de la poitrine.

    * Rembourrage (poitrine, hanches, fesses, parties génitales, .....)

    * Manière de s'exprimer, posture, maquillage.

Les personnes transgenres font couramment l'objet de discrimination, de harcèlement et même de violences étant donné que leur identité et expression de genre ne correspond pas au genre généralement associé au sexe qui leur a été assigné à la naissance.

Signification du terme “TERF”


TERF est l'acronyme de "Trans-exclusionary radical feminist". Il est appliqué par des militantes trans à des féministes qui estiment que les luttes trans invisibilisent les luttes pour les droits des femmes. Ce qui, pour les premières, relève de positionnements essentialistes et transphobes.

Initialement inventé avec la volonté d'être un terme neutre, il a acquis une connotation péjorative. Certaines féministes perçoivent même le terme comme une insulte et préfèrent se décrire comme "critiques du genre" ; d'autres féministes, des universitaires et des personnes trans ont rejeté ce point de vue.

C’est la blogueuse féministe cisgenre et pro-trans, Viv Smythe, qui aurait inventé le terme en 2008. Elle cherchait à distinguer les féministes TERF du reste du mouvement féministe.

En 2014, Smythe a déclaré qu'elle avait cherché à proposer un terme technique et neutre pour décrire un certain groupe d'activistes, en les différenciant des féministes radicales qui se positionnaient de façon neutre ou positive vis-à-vis des personnes trans. Elle a noté que le terme avait pris ensuite une connotation particulière, et qu'il avait été utilisé comme une insulte.

Il est depuis utilisé pour décrire une minorité de féministes qui soutiennent des positions considérées comme transphobes, telles que l'opposition aux droits des personnes trans, à l'inclusion des femmes trans dans les espaces non-mixtes ou sur les listes politiques réservés aux femmes, ou enfin qui s'opposent à l'idée que les femmes trans sont des femmes.

(Encyclopédie Wikipédia)

Retour au dictionnaire