Page 02 - La MAECLux
Page 03 - Le groupe transgenre
Page 06 - Les transitions
Page 07 - Traitement hormonal féminisant
Page 08 - Traitement hormonal virilisant
Page 10 - Les chirurgies de virilisation
Page 14 - Les adultes transgenres
Page 12 - Enfants transgenres
Page 13 - Les adolescents transgenres
Page 17 - Les parents
Page 22 - Les témoignages
Page 23 - Nos activités
Page 24-0 - Média et presse
Page 25 - Nous contacter
Page 04 - Quelques définitions
Page 05 - Respecter les personnes transgenres
Page 11 - La sauvegarde des gamètes
Page 19 - Les couples
Accueil
Page 15 - Les personnes intersexes
Page 16 - Les personnes non binaires
Page 18 - La famille
Page 20 - Les amis et relations
Page 21 - Le milieu professionnel
Page 09 - Les chirurgies de féminisation
Page 20A - Le milieu scolaire

Les chirurgies de féminisation du corps

“Les blessures émotionnelles représentent le prix à payer pour être soi-même.”

Menu

Maison Arc-en-ciel

Groupe Transgenre

Aspect médical

Les transitions

Hormone féminine

Hormone masculine

Chirurgie masculine

Personnes Trans*

Les adultes

Les enfants

Les adolescents

Les parents

Des témoignages

Nos activités

Dans les médias

Nous contacter

Présentation

Un peu de théorie

Quelques définitions

Respecter les Trans*

Les gamètes

Être en couple

Milieu de vie

Notre visibilité

Accueil

Personne intersexe

Personne non binaire

La famille

Amis & relations

Milieu professionnel

La chirurgie de réattribution sexuelle ou de réassignation sexuelle (SRS en anglais) est un ensemble d'opérations chirurgicales permettant de modifier les caractéristiques sexuelles initiales afin d'obtenir l’apparence du sexe désiré. D’autres expressions sont parfois utilisées comme « chirurgie d'affirmation sexuelle », voir « changement de sexe » qui est généralement jugée incorrecte.


L'acte chirurgical qui n'est pas motivé par la modification ou le retrait d'un organe malade, ou le remplacement par un organe sain, concerne principalement la transidentité. Les justifications de cet acte peuvent être différentes selon les patients, d’autant plus que les résultats opératoires n'offrent pas les mêmes résultats ; la phalloplastie n’est pas l'équivalent esthétique et fonctionnel de la vaginoplastie. Chez l'adulte, elle ne se fait que sur demande du patient.


Le chirurgien peut exiger qu’un examen psychologique soigneux soit réalisé afin de s'assurer de la solidité de la demande. Pour les personnes transgenres, l'expérience de vie réelle est obligatoire et un traitement hormonal doit être en cours pour valider la demande. Dans la pratique médicale actuelle, un diagnostic est nécessaire pour bénéficier du processus de réattribution sexuelle.


Admissibilité aux différentes étapes du traitement :


Si des préoccupations médicales, ou de santé mentale, significatives, sont présentes, elles doivent être raisonnablement bien contrôlées. Comme la chirurgie est une intervention radicale et irréversible, des normes plus strictes sont généralement appliquées. D'une manière générale, les médecins qui effectuent une chirurgie de réattribution sexuelle exigent que le patient vive comme un membre du genre souhaité pendant au moins un an (« travestissement »), avant de commencer la chirurgie, afin de s'assurer que ces personnes peuvent psychologiquement fonctionner ainsi. Cette période est souvent appelée “Test de vie réel” (“real life”), et elle fait partie des exigences. D'autres exigences fréquentes sont le soutien psychologique régulier, et les lettres de recommandation pour cette chirurgie.


Une opération chirurgicale réussie est une opération donnant une apparence anatomique et une fonctionnalité similaire au sexe revendiqué. L’opération n’est pas sans danger, les diabètes, l’obésité, certains problèmes de circulation sanguine peuvent augmenter les risques de complications lors de l’anesthésie et les complications post-opératoires. Un traitement hormonal doit également être poursuivi après l’opération. Les interventions chirurgicales améliorent sensiblement la qualité de vie des personnes si elles sont bien faites et non obligatoires.


Les principales chirurgies dans le cadre d'une réassignation dans le genre féminin :


L'orchidectomie (ablation des testicules) - Vaginoplastie avec sans cavité vaginale (SRS) - Clitoridoplastie - Labioplastie (création des petites et grandes lèvres) - mammoplastie partielle ou totale - chirurgie de féminisation du visage (FFS) - Remodelage des hanches et des fesses...


Toutes ces opérations sont expliquées et détaillées dans le fascicule intitulé "Sur le chemin de la transition" qui est actuellement en cours de rédaction et qui sera, à terme, disponible auprès des services de la Maison Arc-en-ciel.

Milieu scolaire